Australie : portraits animaliers


Dans un sursaut de nostalgie (climatique surtout), je vous ai concocté une petite sélection de mes plus beaux clichés animaliers. L’Australie est vraiment le pays idéal pour ceux qui – comme moi – adorent traquer avec leur appareil photo les bêtes de tous poils, plumes et écailles. Peu farouches wallabies, perruches, koalas (…) se laissent facilement tirer le portrait. Encore faut-il savoir où ils se cachent… Voici quelques humbles conseils pour dénicher chaque espèce et rapporter de jolis souvenirs.

  • Marsupiaux : Pas de marsupilamis en Australie, mais des kangourous, des wallabies, des wombats, des koalas, des possums… Bref, des animaux inconnus sous nos latitudes et so cute. Même les possums (et dire que la plupart des Australiens les détestent…), qui sont un peu les écureuils australiens, mais plus de la taille de petits singes que d’écureuils.
  • Où les trouver ? Concernant les kangourous et certaines espèces de wallabies, c’est simple : il y en partout. Mais vous serez sûrs d’en voir dans le bush du Red center, dans les Grampians et la région très sauvage du Wilsons Promontory dans l’Etat du Victoria, dans les parcs nationaux de la Tasmanie…  Ils ne sont pas forcément farouches, notamment dans certains lieux touristiques comme les Whitsundays ou la Tasmanie où ils sont habitués aux contacts humains. Les koalas s’observent principalement sur la côte Sud-Est. Un téléobjectif est recommandé, sauf si vous vous rendez dans des parcs où ils sont en semi-libertés (il y en a sur Phillip island ou Kangaroo island). Des passerelles en bois vous permettent de vous rapprocher des cimes et de leur petite bouille. Mais ne vous étonnez pas s’il se fichent éperdument de vos appels désespérés et de vos grands gestes. Leur nonchalance et leur consommation excessive de feuilles d’eucalyptus fait qu’ils maîtrisent totalement l’art du snobisme.

Sieste de kangourou

brushtail possum Melbourne

Partie de cache-cache avec un brushtail possum. Mignon, non ?

Kangourou dans un camping des Grampians

Coucou ! Camouflé, mais repéré.

wallaby cute koalaIMG_1308Koala caché derrière un eucalyptus

common wombat

Toi aussi tu es repéré !

  • Volatiles en tous genres

Entre perruches multicolores, grands cacatoès bavards et majestueux rapaces, les ornithologues Australiens sont vraiment des petits veinards. J’avais d’ailleurs déjà consacré un post à ces jolis piafs australiens (ici!).

Où les observer ? Kit à vous être encore d’une grande utilité, j’ai envie de dire : ils sont partout. Tout dépend de votre degré d’expertise et d’exigence. Pour ma part je me contentais aisément de l’observation urbaine de galahs (les roses), cacatoès à crête jaune et rosellas (les rouges) qui selon leur âge, passent du vert pistache au rouge carmin. Pour observer les grands émeus, il faut sortir des villes et préférer les grandes plaines agricoles (ils se servent dans les mangeoires et abreuvoirs des élevages) et forêts d’eucalyptus. Pour les perruches arc-en-ciel c’est surtout dans le Sud-Est de l’Australie qu’elles ont établi leurs quartiers. Avec tout le rafiot qu’elles font, elles sont assez faciles à repérer (généralement en bande dans un arbre). Et enfin, pour les oiseaux plus rares, je vous laissent éplucher les encyclopédies spécialisées. Le coup de pouce pour de jolies photos : une vitesse d’obturation rapide pour capter les mouvements rapides, un grand angle pour faciliter la prise de vue et une bonne prise en compte de la lumière pour éviter les contre-jours. Emeu Cacatoès rosalbin DSC_0527white cockatoo

rainbow lorikeet

Rainbow lorikeets. Hyperactifs, ils sont assez difficiles à mettre dans la boîte.

pygargue blagre

Aigle pygargue blagre

IMG_1782

  •    Animaux marins

Tortues marines, dauphins, phoques, requins, baleines… Encore une fois, sur les côtes il y a de quoi bien faire chauffer son appareil. Pour la petite anecdote, j’ai pu apercevoir une baleine à bosse depuis la côte victorienne quelques jours après mon arrivée en Australie. C’était en septembre depuis la baie de Geelong pendant un tour organisé sur la GOR. Mon appareil de l’époque n’étant pas adapté, je vous épargne ces mauvais clichés, mais on distinguait nettement son dos et son évent (narine dorsale). C’était une véritable attraction pour tous les touristes et habitants des environs et un spectacle tout à fait passionnant. Où se cachent-ils ? Plus difficiles à dénicher que les kangourous, les dauphins et baleines peuvent s’observer lors de croisières de whale or dolphin watching. Il y en a beaucoup sur la côte Est mais aussi sur le côte victorienne (Polperro sur la péninsule de Mornington) et sur la côte méridionale, autour de Monkey Mia. Les phoques et lions de mer s’observent un peu plus facilement, notamment à Kangourou island, mais aussi à Perth, Jurien Bay, Albany et Esperance. Les tortues marines pondent de novembre à avril sur quasiment toutes les côtes australiennes, excepté le Sud, trop frisquet. Vous en apercevrez plus facilement sur la zone de la grande barrière de corail mais aussi en Australie occidentale, dans le Ningaloo Marine Park et le Shark Bay Marine Park. Enfin, concernant les requins, je ne vous souhaite pas d’en croiser, mais certaines espèces sont inoffensives, notamment les petits requins de récifs coralliens. Vous observerez facilement autour des petites îles des Whitsundays et au large de Gladstone (Heron, Fairfax, Lady Musgrave…). Nager parmi eux est une expérience assez magique.

Green turtle heron island

Tortue verte (je pense ?) à Heron island

Sea lion

Lion de mer australien sur KI

2073_60932616488_1548_n australian fur seal

  • Nos amis les sauriens…

Ah ! Tout de suite, je perçois un peu moins d’enthousiasme. C’est sûr qu’un croc’ a un peu moins de charmes qu’un petit koala et un taipan venimeux, un peu moins d’atouts physiques qu’une perruche arc-en-ciel. Mais quand même, reconnaissons que ce sont des animaux tout aussi emblématiques de l’Australie (merci Crocodile dundee), qu’il faut apprendre à connaître avant de s’enfoncer dans le bush. Pour une autre petite anecdote, quelques jours après mon arrivée en Australie, je suis tombée née à née avec un black snake. Je rassure ceux qui envisagent d’aller en Australie, ce n’était pas en ville mais dans la campagne victorienne. Tout de même, je trouve que ça refroidit un peu pour la balade. Ça ne me donnait pas particulièrement envie de travailler dehors, de farfouiller dans les tas de bois ou de courir les yeux fermés dans les hautes herbes, si vous voyez ce que je veux dire… Où se terrent-ils ? Les serpents ne se cachent pas assez bien, visiblement ! Une centaine d’espèces est venimeuse et, désolée de le dire, ils sont un peu partout en Australie. Bon, en théorie, ils n’aiment pas les zones urbaines et si vous ne leur sautez pas de dessus, a priori, il ne devrait rien vous arrivez. Si vous souhaitez malgré tout les prendre en photo dans leur milieu naturel, un téléobjectif ou bon zoom s’impose. Préférez une journée de grand soleil aux heures de zénith. Les serpents aiment alors se réchauffent sur les surfaces pierreuses. La région de prédilection des crocodiles, ce sont les Territoires du Nord. Il y a les salties, énormes crocodiles marins qui préfèrent l’eau salée (interdiction formelle de se baigner sur les plages de Darwin et environs), et les freshies d’eau douce (crocodiles de Johnston) qui peuplent les cours d’eau. Ces 2 espèces sont faciles à photographier durant les croisières proposées par les voyagistes. Pour les espèces plus spécifiques, une encyclopédie s’impose… DSC_0048

crocodile de Johnston

Un « freshie » à Kakadu

Un

Un « saltie » bien caché

Image 2

Goannas

Le goanna est une espèce de varan observable partout en Australie, excepté en Tasmanie

Certaines photos prises lors de mon premier voyage (comme celle des dauphins), ne sont pas en haute définition. Pour la petite explication, il y a quelques années, j’ai grillé mon disque dur externe où elles se trouvaient en copies uniques… Ne faîtes jamais cette erreur de n’avoir qu’un seul disque de sauvegarde. Heureusement, j’ai pu en récupérer certaines via facebook mais la qualité est pourrie quoi. Il manque à mon tableau des bestioles assez mythiques comme le diable de Tasmanie, l’oiseau lyre, le casoar… Mais je les aurai la prochaine fois, je les aurai !

10 réflexions sur “Australie : portraits animaliers

  1. Excellent ! Pour l’instant j’ai vu koala, ému, wombat (trop mignon), wallaby, kangourou, baleine, méduses bien sûr, et quelques araignées dans ma chambre. J’aimerais voir un platypus, mais ça sera sûrement au zoo…

  2. aww trop mignon !!! J’adore la photo du kangourou endormi, celle du lion de mer endormi aussi (j’ai un truc avec les bestioles endormies ^^
    L’autruche est fun elle aussi lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s