NZ tour : Queenstown & Milford Sound


Queenstown : ville hyperactive 

Depuis mon arrivée en Nouvelle-Zélande en pleine saison hivernale, je n’entendais dire que du bien de Queenstown, station alpine de l’Otago. C’est un peu la capitale des sports extrêmes de la Nouvelle-Zélande, effervescente et « d’jeuns », en hiver comme en été. La ville est construite autour d’une anse sur le grand lac Wakatipu. La beauté de ses environs, ses bâtiments coloniaux et la proximité du lac où se reflète les pics enneigés, en font une ville particulièrement photogénique.

Les activités disponibles sont multiples et variées : du très populaire saut à l’élastique (inventé en NZ!) au jetboard, en passant par le rafting et le parapente. Et en hiver, bien -sûr : ski, snowboard et autres sports de glisse. Mais que ceux qui préfèrent garder les pieds bien plantés sur la terre ferme se rassurent, les boutiques de souvenir, de sportswear et les nombreux cafés-restaurants ont de quoi occuper les journées.

IMG_3761

Queenstown

IMG_3765Milford SoundIMG_3712IMG_3664

Cloudy Milford sound

IMG_3748

Sur la route de Fjordland

Pour nous, Queenstown a surtout servi de base de départ pour l’exploration du parc national de Fjorland, le plus grand des quatorze parcs du pays ( 12 500 km2  ). Les laborieux 526 kilomètres que nous avons parcourus d’une traite depuis Greymouth (Nord-Est de l’île) nous ont dissuadé de faire le tronçon jusqu’au parc national en voiture. Les tours organisés depuis Queenstown présentent  l’avantage de s’épargner une énième route tortueuse, sujette aux chutes de neige en hiver et aux dangereux éboulis.

Après une courte nuit passée au DECO backpacker de Queenstown, à profiter enfin de l’Internet illimité (at last…), nous sommes au point de rendez-vous dès 7 heures le lendemain matin, emmitouflées dans nos écharpes et bonnets. Le défilé de bus touristiques au petit matin est vraiment dingue. Nous embarquons dans le bus de la compagnie Jucy (tour réservé la veille sur Bookme.co.nz pour 114 NZ$ tout de même), qui nous mènera jusqu’au (trop ?) fréquenté fjord Milford Sound. Les 3 heures de ce trajet scénique passent relativement vite grâce aux anecdotes dont nous abreuve le guide, un local de Te Anau. Il nous apprend que les kéas sont des oiseaux très intelligents, il nous répète qu les possums sont des indésirables, nous détaille les vertus du miel de Manuka, nous raconte les intempéries du coin et les exploits de certains aventuriers…

Arrivées sur place, le froid et la pluie nous saisissent, mais ne gâchent cette grandiose expérience. Milford Sound s’étend sur 16 kilomètres, accessibles par voie maritime ou par avion. La photo la plus célèbre du pays est certainement celle du Mitre peak, sommet de forme pyramidale, culminant à 1692 mètres.

La croisière de 2 heures nous permet d’observer le Mitre peak et bien d’autres formations géologiques colossales. Le bateau s’approche à plusieurs reprises de puissantes cascades. Les jets d’eau aspergent les objectifs et étouffent les commentaires du commandant de bord. Un peu plus tard, ce dernier  nous indique la présence d’otaries à fourrure, masses sombres sur les rochers. Selon la saison il est également possible d’observer dauphins et manchots sur le site du Milford Sound. Le doigt sur le déclencheur, les photos se succèdent sans interruption.

En voici un extrait, ci-dessous :

  • A réserver : le BBH si vous avez déjà un préféré, le tour organisé jusqu’au Milford Sound ou Doubtful Sound (il y a d’intéressantes réductions sur bookme.co.nz).
  • Où manger ? Le Vudu Cafe ou le Patagonia Cafe ont la faveur des voyageurs. Parfaits pour un brunch énergétique !
  • Où dormir ? En matière d’hébergement, vous avez l’embarras du choix. Le DECO BBH est fonctionnel et présente des chambres doubles confortables (certaines ont une vue sur le lac!), mais The Flaming Kiwi et Hippo lodge ont une meilleure cote de popularité sur le guide sponsorisé par BBH.
  • A faire : le trajet en téléphérique (Gondola, 25 $NZ) jusqu’à la plate-forme restaurant de Skyline. Jolie vue sur la vallée.
  • Quand y aller ? Je me risquerais à affirmer que la meilleure saison est l’hiver car la neige donne une atmosphère particulière à cette ville de montagne (attention au gel sur la route ceci dit!). Petit bémol : les contrastes de couleurs sur les fjords peuvent être moins importants à cette saison.

2 réflexions sur “NZ tour : Queenstown & Milford Sound

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s