Coromandel : another piece of paradise


Je me disais qu’à force de voir des plages, je finirais par m’en lasser… Mais là je dois dire que si le paradis existe il doit certainement ressembler à Front Breach, une des plages de Whitianga. En fait, j’ai l’impression de me répéter depuis mon arrivée en Océanie.

Whitianga est un village de 3800 âmes qui se situe sur la péninsule de Coromandel, destination préférée des kiwis adeptes de plongée, kayak et autres activités nautiques. Cette péninsule se trouve au Sud-est d’Auckland et l’on peut s’y rendre assez facilement en bus en passant par Coromandel, Thames (voyages de 1h30 à 3h). Pour ma part j’ai choisi le covoiturage via une rencontre sur le site du couchsurfing. Grâce à mon super conducteur, j’ai enfin pu faire mon vrai baptême de conduite à gauche (en Australie ça ne s’était limité qu’aux routes secondaires, trouillarde que j’étais). Les routes pour accéder à la péninsule sont scéniques. Des collines verdoyantes s’ouvrent sur un océan bleu azur, relativement calme. Les plages de sable blanc sont recouvertes de jolis coquillages. L’eau translucide laisse distinguer des bancs de poissons et quelques récifs coralliens. Les plus chanceux ont la chance d’apercevoir l’aileron d’un orque ou d’un dauphin. Bref, je n’ai pas encore vu grand chose de la Nouvelle-Zélande mais c’est un lieu qui semble incontournable.

IMG_2835

J’ai passé la nuit du samedi dans le backpacker de Whitianga qui s’appelle « On the beach ». Tout en couleurs et peintures, il se dresse face à la célèbre Buffalo beach, très fréquentée par les marcheurs et les cavaliers mais pas forcément la plus belle plage du coin. Pour découvrir des paysages plus authentiques et plus vallonnés il faut effectuer une très courte traversée en ferry (en 2 minutes top chrono) jusqu’à la baie de Maramaratotara. Il est possible de se rendre jusqu’à Cooks beach à pied, une autre plage assez touristique pendant la haute saison. Avant d’y arriver, Flaxmill Bay et Lonely Bay méritent un détour et une belle photo. Des plages comme j’en ai souvent vues en Australie, mais dont il est difficile de se lasser : eau translucide, sable blanc minéral, baie très découpée, îlots qui se profilent en arrière-plan…IMG_2827

Parmi les autres endroits incontournables de cette large péninsule, j’ai aimé Cathedral Cove, cette immense arche rocheuse située à proximité du hameaux de Hahei. Avant même d’emprunter le sentier qui y mène (comptez une petite heure) le paysage est grandiose. Sur place, les touristes se prennent sous tous les angles. Et on a comme envie de piquer une tête dans ce paysage de carte postale, mais l’eau est toujours aussi froide… Les amateurs de plongée avec masque et tuba se régaleront (combi indispensable !) sur la plage de Stingray qui a un parcours bien balisé.
Autre escale plutôt touristique : Hot Water Beach. Située sur des sources géothermiques c’est l’attraction préférée des vacanciers de l’île du nord… surtout pendant la période hivernale où il est possible de creuser son propre jacuzzi naturel, à l’aide d’une pelle louée dans le magasin voisin (oui oui!). Mais attention à ne pas se brûler les pied. Les températures vont de 60 à 80°C et c’est un peu la surprise!

La péninsule est évidemment parsemée de plages magnifiques. Il y a aussi Opoutere, New Chums et Matarangi… Mais bon, le tourisme à la plage ça suffit ! Demain, je repars pour une semaine de wwoofing et cette fois-ci je devrais vraiment travailler au contact de chevaux, cochons, poules et autres bêtes à poils et à plumes…

IMG_2831 IMG_2720 Whitianga beach - Coromandel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s