First steps in the city of Auckland


Arrivée à bon port. Premières impressions en vrac :

  • La Nouvelle-Zélande c’est un peu comme l’Australie sans l’outback poussiéreux, sans la vegemite et les millions d’animaux qui courent, sautent, chantent, mordent, piquent… (je reviendrai sur ce dernier point, qui me chagrine un peu, en grande amatrice de photo animale)
  • Ça n’empêche que les Néo-Zélandais sont très fiers de leur timide biodiversité et notamment du kiwi (l’oiseau boule), du tui (un autre oiseau – mais celui-ci sait voler  – et il a une sorte de pompon blanc agrafé au cou) et l’arbre Pohutukawa (fleuri en été, il ressemble à un sapin de Noël)
  • Auckland est une ville portuaire vivante avec une activité culturelle intéressante…mais les magasins ferment tôt et les soirées semblent très paisibles. Un peu comme je l’imaginais.
  • Contrairement à Melbourne, Auckland est une ville tout en dénivelé, arpenter ses rues n’est pas de tout repos pour les mollets (arf), le vélo me semble proscrit.
  • Le sourire et l’accueil des commerçants néo-zélandais est juste incroyable. Ils ont vraiment le sens de l’hospitalité.
  • Non, il ne pleut pas tout le temps dans ce pays ! La preuve avec la météo ensoleillée de ces deux premiers jours passés à faire la touriste.
  • La culture maori est très respectée et semble plutôt valorisée par le gouvernement. Je suis impatiente d’en savoir plus.
  • Dans le lot des sports extrêmes pratiqués, le saut à l’élastique a tellement la cote que l’on peut même tenter l’expérience dans le centre-ville d’Auckland.
  • Les maisons de style victorien sont encore plus coquettes qu’en Australie. On dirait des maisons de poupées. J’en veux une !
  • Les Néo-Zélandaises ont des robes aussi courtes et des talons aussi hauts que les Australiennes (avis aux messieurs).
  • L’accent néo-zélandais est très très drôle et les Néo-Zélandais ont le sens de l’auto-dérision.
  • Ici, on déteste tellement les possums que les manteaux de fourrure et autres accessoires en peau de possum (essayez un peu de prononcer ça!) sont perpétuellement à la mode. Normal, ils ont été introduits par les Australiens, qui eux-mêmes sont mal-aimés des Néo-Zélandais (jaloux?).
  • Le couchsurfing est une bénédiction du Dieu du Voyage (je remercie ma super-guide et hôte américaine Stacy).

Voici quelques photos prises à Auckland, dans le port, dans le jardin botanique et depuis Mt Eden (Maungawhau en maori), le plus haut des 48 cônes volcaniques qui encerclent la métropole (et ils ne sont pas tous éteints!) :

3 réflexions sur “First steps in the city of Auckland

  1. Merci Alicia pour ces premières impressions qui nous transposent si facilement à 18 000KM de la France. Le sens de l’hospitalité, les échanges avec les Néo-zélandais que tu nous décrit nous donnent vraiment envie d’aller à leur rencontre. ( 5millions d’habitants ?). Je lisais sur la revue « La-bas » d’avril que « Transparency International » ( IPC) classait la NZ comme le pays le moins corrompu du monde. Intéressant….
    Bonne continuation et bonne découverte.

    IPC = Indice de perception de la corruption

  2. C’est la gare d’Auckland qui ressemble à Flinders St Station ?? (J’ai vu ça aussi concernant l’indice de corruption – l’Australie n’est pas mal placée non plus :p)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s